Carmignac

Carmignac Portfolio Grande Europe : La lettre du gérant

  • Auteur(s)
    Mark Denham
  • Publié
  • Longueur
    6 minute(s) de lecture
  • +8.87%
    Performance de Carmignac Portfolio Grande Europe

    (part A EUR) au quatrième trimestre 2022

  • +9.84%
    Performance de l’indicateur de référence*

    au quatrième trimestre 2022

  • +7.52%
    Performance annualisée du Fonds

    depuis la reprise de sa gestion par Mark Denham** (17/11/2016), contre +6,31% pour l’indicateur de référence

Au quatrième trimestre 2022, Carmignac Portfolio Grande Europe a progressé de +8,87%, contre une hausse de +9,84% pour son indicateur de référence, ce qui porte la performance annuelle du Fonds à -21,09%, contre -10,64% pour son indicateur de référence.

Environnement du marché

Environnement de marché au quatrième trimestre

Après avoir considérablement souffert au cours neuf premiers mois de l’année, les marchés européens sont repartis à la hausse au début du quatrième trimestre, portés par la perspective d’une baisse de l’inflation aux États-Unis, qui s’est matérialisée en novembre. Les marchés ont alors progressé encore plus vite, tablant désormais sur un resserrement moins important de la politique monétaire de la Fed. Malgré un environnement similaire, la réaction des marchés de la zone euro a été plus limitée. Ils ont toutefois été tirés à la hausse par l’annonce de la levée des restrictions sanitaires en Chine, et ce malgré l’incertitude considérable quant aux répercussions de la remontée des taux d’intérêt sur la croissance économique et sur les résultats des entreprises européennes en 2023.

Gestion de portefeuille

Votre réaction dans ce contexte – analyse de la performance

Malgré le changement d’orientation des marchés, les secteurs de la finance, de l’énergie et des matières premières sont restés sur leur lancée depuis le début de l’année en affichant les meilleures performances. Notre exposition limitée à ces secteurs – qui ne répondent pas à nos critères de durabilité et d’assise financière solide permettant de générer de la valeur à long terme – s’est ressentie sur la performance du Fonds au quatrième trimestre, mais aussi sur toute l’année 2022. Nous sommes malgré tout restés à l’affût de sociétés de qualité offrant une croissance à long terme et nous avons constitué de nouvelles positions répondant à nos critères, par exemple dans le fabricant d’équipements pour l’industrie biopharmaceutique Sartorius et le laboratoire pharmaceutique Zealand Pharma. Nous avons également profité de la faiblesse des marchés pour nous renforcer sur des positions acquises cette année, parmi lesquelles le sous-traitant pharmaceutique Lonza et le fabricant de lentilles de contact Alcon.

Malgré les tendances défavorables à certains secteurs, un grand nombre de nos positions les plus importantes ont affiché de bonnes performances sur le trimestre. En particulier, le secteur de la santé a continué d’apporter une contribution positive au Fonds. Novo Nordisk a progressé, porté par une division diabète toujours florissante et par l’annonce selon laquelle le Wegovy – son nouveau traitement contre l’obésité – serait de nouveau disponible sur le marché américain d’ici à la fin de l’année. Ce laboratoire pharmaceutique demeure l’une de nos positions les plus importantes, ses deux divisions recelant toujours selon nous un solide potentiel de croissance. Genmab s’est également inscrit en hausse grâce aux ventes supérieures aux attentes de l’anticancéreux Darzalex – mis au point en partenariat avec J&J – et à l’intérêt récent des investisseurs pour son important portefeuille de produits en développement dans le domaine de l’oncologie. Au sein du secteur technologique, SAP s’est apprécié, sa nouvelle offre de stockage de données en ligne est toujours plébiscitée malgré l’incertitude économique, car ses clients ont besoin d’une meilleure visibilité sur leurs chaînes d’approvisionnement mondiales et d’un accès à des données ESG en temps réel. Le groupe a déjà réalisé plus de la moitié de la migration de sa solution phare ERP vers le cloud, ce qui devrait selon nous stimuler la croissance de ses résultats à compter de 2023. Dans ces conditions, nous conservons une conviction forte sur SAP.

Le secteur du luxe a lui aussi progressé au cours du trimestre, en partie grâce à l’optimisme lié au redémarrage de la demande des consommateurs chinois après la levée de restrictions sanitaires prolongées. Hermès, que nous avions intégré au portefeuille l’été dernier après une correction marquée, s’est envolé et a dépassé notre valeur cible à long terme, un facteur déclencheur pour la vente de cette position. En 2022, nous avons réduit notre exposition à la plupart des valeurs associées au thème du redémarrage de l’activité économique que nous avions achetées il y a deux ans, au plus fort de la crise sanitaire, à l’image du spécialiste de la restauration collective Compass Group, que nous avons fini par vendre au quatrième trimestre. Compte tenu d’une actualité défavorable en novembre, nous avons également soldé la petite position que nous conservions dans Teleperformance, après avoir progressivement pris nos bénéfices au fil de l’année en raison de ses bonnes performances.

Perspectives

Comment avez-vous préparé le portefeuille en vue des prochains mois?

L’année 2022 étant terminée, nous voyons désormais à quel point l’environnement de marché a pénalisé notre stratégie, tant en valeur absolue qu’en termes relatifs. Compte tenu toutefois de notre horizon d’investissement de cinq ans, nous allons continuer de privilégier les sociétés rentables, assorties d’un rendement du capital élevé et qui réinvestissent dans leur croissance future. Convaincus que ces entreprises remarquables que nous suivons depuis longtemps continueront d’offrir aux investisseurs des rendements alléchant à long terme, nous avons profité de points d’entrée attrayants après leurs replis spectaculaires de 2022. Et, en ce début d’année 2023, nous affirmons notre engagement d’investissement durable, conformément à notre modèle d’analyse exclusif aligné sur les Objectifs de développement durable des Nations Unies.

S’agissant des perspectives, dans un environnement caractérisé par une moindre pression haussière sur les taux d’intérêt et sur l’inflation, il est peu probable que l’impressionnante rotation survenue en 2022 au détriment des actions de qualité se reproduise dans les mêmes proportions. Nous pensons plutôt que, grâce à la croissance supérieure de leurs bénéfices et à la visibilité accrue sur leur chiffre d’affaires et sur leurs bénéfices, les sociétés de notre portefeuille pourraient générer des performances plus résilientes, en particulier dans un climat économique incertain.

Indicateur de référence : Stoxx Europe 600 (NR, EUR). Depuis le 01/01/2013, l’indicateur de référence est calculé dividendes nets réinvestis. ** Mark Denham a repris la gestion du Fonds le 17/11/2016.
Source : sociétés, Bloomberg, Carmignac, décembre 2022

Carmignac Portfolio Grande Europe

Une stratégie actions européennes durable et de conviction

Découvrez la page du Fonds

Carmignac Portfolio Grande Europe A EUR Acc

ISIN: LU0099161993

Durée minimum de placement recommandée

Risque plus faible Risque plus élevé

1 2 3 4 5 6 7
Principaux risques du Fonds

ACTION: Les variations du prix des actions dont l'amplitude dépend de facteurs économiques externes, du volume de titres échangés et du niveau de capitalisation de la société peuvent impacter la performance du Fonds.

RISQUE DE CHANGE: Le risque de change est lié à l’exposition, via les investissements directs ou l'utilisation d'instruments financiers à terme, à une devise autre que celle de valorisation du Fonds.

GESTION DISCRÉTIONNAIRE: L’anticipation de l’évolution des marchés financiers faite par la société de gestion a un impact direct sur la performance du Fonds qui dépend des titres selectionnés.

Le Fonds présente un risque de perte en capital.

* Echelle de risque du KID (Document d’Informations Clés). Le risque 1 ne signifie pas un investissement sans risque. Cet indicateur pourra évoluer dans le temps.

Carmignac Portfolio Grande Europe A EUR Acc

ISIN: LU0099161993
2018 2019 2020 2021 2022 2023 (YTD)
?
Year to date
Carmignac Portfolio Grande Europe A EUR Acc -9.56 % +34.79 % +14.46 % +21.73 % -21.09 % +11.68 %
Indicateur de référence -10.77 % +26.82 % -1.99 % +24.91 % -10.64 % +10.36 %

Défilez à droite pour voir le tableau dans sa totalité

3 ans 5 ans 10 ans
Carmignac Portfolio Grande Europe A EUR Acc +5.79 % +7.36 % +7.33 %
Indicateur de référence +10.41 % +6.31 % +7.18 %

Défilez à droite pour voir le tableau dans sa totalité

Les performances passées ne préjugent pas des performancesfutures. Elles sont nettes de frais (hors éventuels frais d’entrée appliqués par le distributeur).

Source : Carmignac au 31/08/2023

Coûts d'entrée : 4,00% du montant que vous payez au moment de votre investissement. Il s'agit du maximum que vous serez amené à payer. La personne en charge de la vente du produit vous informera des frais réels.
Coûts de sortie : Nous ne facturons pas de frais de sortie pour ce produit.
Frais de gestion et autres frais administratifs et d’exploitation : 1,81% de la valeur de votre investissement par an. Cette estimation se base sur les coûts réels au cours de l'année dernière.
Commissions liées aux résultats : 20,00% lorsque la classe d'action surperforme l'indicateur de référence pendant la période de performance. Elle sera également dûe si la classe d'actions a surperformé l'indicateur de référence mais a enregistré une performance négative. La sous-performance est récupérée pendant 5 ans. Le montant réel variera en fonction de la performance de votre investissement. L'estimation des coûts agrégés ci-dessus inclut la moyenne sur les 5 dernières années, ou depuis la création du produit si elle est inférieure à 5 ans.
Coûts de transaction : 0,56% de la valeur de votre investissement par an. Il s'agit d'une estimation des coûts encourus lorsque nous achetons et vendons les investissements sous-jacents au produit. Le montant réel varie en fonction de la quantité que nous achetons et vendons.
Merci pour votre retour !