Carmignac

Carmignac Portfolio Patrimoine Europe : La Lettre des Gérants

  • 0.91%
    Performance du fonds en 2023

    comparée à 4,22 % pour l'indicateur de référence* (A EUR Acc)

  • +7.2%
    Volatilité du fonds sur 5 ans

    comparée à +9,3 % pour l'indicateur de référence** (A EUR Acc)

  • +24.1%
    Performance du fonds sur 5 ans

    comparée à +17,6 % pour l'indicateur de référence* (A EUR Acc)

Carmignac Portfolio Patrimoine Europe A EUR Acc a progressé de +0.91% au cours du premier trimestre 2023, sous-performant la hausse de +4.22% de son indicateur de référence1.

Analyse des Marchés Européens

Le premier trimestre de l'année a été marqué par une alternance de hauts et de bas sur les marchés mondiaux, passant d'un éventuel atterrissage en douceur à la crainte d'une nouvelle crise bancaire. Malgré les craintes initiales d'une récession hivernale due à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, le marché européen a surperformé celui des États-Unis, grâce à un hiver doux, à des mesures de relance budgétaire et au redémarrage de l'économie chinoise, qui ont contribué à une croissance plus forte que prévu. Même si cette meilleure croissance économique s'est accompagnée d'une inflation plus persistante, les actions européennes ont rebondi, tirées par les secteurs du luxe et de la technologie. Cependant, les marchés de taux ont connu une volatilité sans précédent en raison des efforts des banquiers centraux pour ralentir l'économie et de la nécessité de restaurer la liquidité dans un contexte de tensions sur le système bancaire. Les marchés des taux cœur ont été le théâtre de mouvements quotidiens et intra journaliers historiques, la volatilité des obligations d'État atteignant des niveaux comparables à ceux de la grande crise financière.

Analyse de la performance trimestrielle

Dans un trimestre marqué par une forte volatilité, le Fonds a opté pour une approche conservatrice dans la construction de son portefeuille, ce qui explique sa sous-performance par rapport au marché. Etant donné la surperformance des marchés européens fin 2022 et les perspectives économiques moroses, le Fonds a maintenu une exposition réduite aux actions - 20 % en moyenne sur le trimestre. Cependant, même si dans un premier temps le mix sectoriel a été défavorable à notre sélection de titres, la volatilité du mois de mars a permis un rattrapage, ainsi que notre exposition tactique aux banques européennes (prise de bénéfices fin février). Notre sélection de titres en faveur de valeurs de qualité a ainsi soutenu la performance, notamment nos convictions dans les secteurs de la technologie (SAP, ASML), de la santé (Novo Nordisk, Lonza), ou de l'industrie (Assa Abloy, Schneider Electric). En revanche, malgré une sélection judicieuse de titres dans le secteur du crédit, nos investissements obligataires ont souffert de notre exposition aux taux souverains. Notre couverture sur les taux courts pour protéger les investissements contre une inflation persistante a souffert d'une volatilité historiquement élevée sur la partie courte de la courbe.

Perspectives

Au niveau macroéconomique en Europe, l'inflation est attendue en baisse du fait de la chute des prix de l'énergie, toutefois l'inflation sous-jacente devrait rester élevée, au moins jusqu'à la fin du premier semestre, en raison notamment des hausses de salaires. Concernant les prévisions de croissance, le resserrement des conditions financières pour les ménages et les entreprises devrait entraîner un ralentissement de la consommation privée et de l'investissement.

Dans ce contexte, la BCE se trouve entre le marteau et l'enclume. Avec une inflation de base obstinément élevée, elle n'a pas d'autre choix que de continuer à resserrer sa politique monétaire en dépit du fait que le mécanisme de transmission donne les premiers signes de tension (principalement aux États-Unis pour l'instant, qui a rappelons le quelques mois d'avance dans son processus de resserrement monétaire). Sur le plan économique, le principal risque pour la BCE est de voir apparaître une indexation informelle des salaires sur la hausse des prix. En conséquence, il existe un risque de désancrage des anticipations d'inflation alors que les salaires négociés sont passés d'une hausse de 3,5 % en glissement annuel au premier trimestre 2022 à près de 5 % au quatrième trimestre 2022. Dans ce contexte, nous nous attendons à ce que la BCE poursuive sa politique de hausse des taux lors des prochaines réunions, ce qui aurait pour effet de freiner la croissance à long terme.

Face à ces risques, l'incertitude accrue justifie une position défensive, détaillée ci-dessous :

  • Sur les actions, nous nous consacrons à identifier les entreprises qui ont la capacité de résister à un ralentissement de la croissance. Le récent durcissement des conditions financières et l'impact négatif qu'il pourrait avoir sur l'investissement nous incitent à être relativement prudents quant à la trajectoire des bénéfices des entreprises. Nous privilégions par conséquent les valeurs de qualité dont les fondamentaux permettent de supporter ou d'atténuer une dégradation des résultats grâce à leur visibilité sur les ventes et les bénéfices.

  • Sur les obligations d'État, bien que nous soyons prudents en ce qui concerne la partie courte de la courbe, dans la mesure où la BCE pourrait continuer à relever ses taux lors des prochaines réunions, nous avons une sensibilité élevée dans l'ensemble grâce à des positions acheteuses sur les taux cœurs dans la mesure où la perspective d'un ralentissement de la croissance économique se rapproche. Notre positionnement est également justifié par l'impact potentiel d'une politique monétaire restrictive sur les attentes de croissance à long terme. Par ailleurs, nous avons également identifié quelques opportunités de sélection obligataire dans la dette gouvernementale européenne, telle que la Grèce, qui offre des valorisations attrayantes et des fondamentaux solides.

  • Sur les obligations d'entreprise, les tensions entourant le secteur bancaire ont entraîné un élargissement substantiel des marges de crédit, en particulier pour les sociétés financières. Nous avons profité de cet élargissement pour enlever nos couvertures de crédit. Notre exposition au crédit représente environ 12 % du portefeuille, dont 2 % d'exposition à la dette subordonnée d'acteurs solides (BNP, Natwest, etc.).

  • Gestion des risques : Après une décennie de politiques monétaires accommodantes, la situation actuelle suggère de rester prudent car des craquements commencent à émerger. Nous maintenons par conséquent certaines protections sur les indices boursiers (exposition nette aux actions de 30 % au début du trimestre).

Source : Carmignac, Bloomberg, données au 30/03/2023 Carmignac, Bloomberg, données au 30/03/2023. Performance de la classe d'actions A EUR Acc Code ISIN : LU1744628287. Echelle de risque du KID (Key Information Document). Le risque 1 ne signifie pas un investissement sans risque. Cet indicateur peut évoluer dans le temps. ¹ Indicateur de référence : 40% STOXX Europe 600 (dividendes nets réinvestis) + 40% ICE BofA All Maturity All Euro Government + 20% ESTER capitalisé. Rééquilibrage trimestriel. Jusqu'au 31/12/2021, l'indicateur de référence était 50% STOXX Europe 600, 50% BofA Merrill Lynch All Maturity All Euro Government Index. Les performances sont présentées selon la méthode du chaînage.

Carmignac Portfolio Patrimoine Europe

Un Fonds européen clé en main

Découvrez la page du Fonds

Carmignac Portfolio Patrimoine Europe A EUR Acc

ISIN: LU1744628287

Durée minimum de placement recommandée

Risque plus faible Risque plus élevé

1 2 3 4 5 6 7
Principaux risques du Fonds

ACTION : Les variations du prix des actions dont l'amplitude dépend de facteurs économiques externes, du volume de titres échangés et du niveau de capitalisation de la société peuvent impacter la performance du Fonds.

TAUX D’INTÉRÊT : Le risque de taux se traduit par une baisse de la valeur liquidative en cas de mouvement des taux d'intérêt.

CRÉDIT : Le risque de crédit correspond au risque que l’émetteur ne puisse pas faire face à ses engagements.

RISQUE DE CHANGE : Le risque de change est lié à l’exposition, via les investissements directs ou l'utilisation d'instruments financiers à terme, à une devise autre que celle de valorisation du Fonds.

Le Fonds présente un risque de perte en capital.

* Echelle de risque du KID (Document d’Informations Clés). Le risque 1 ne signifie pas un investissement sans risque. Cet indicateur pourra évoluer dans le temps.

Carmignac Portfolio Patrimoine Europe A EUR Acc

ISIN: LU1744628287
2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022 2023 2024 (YTD)
?
Depuis le début de l'année
Carmignac Portfolio Patrimoine Europe A EUR Acc - - - - -4.77 % +18.67 % +13.86 % +9.47 % -12.73 % +2.07 % +1.12 %
Indicateur de référence - - - - -4.83 % +16.38 % +2.35 % +10.25 % -11.02 % +9.54 % +0.47 %

Défilez à droite pour voir le tableau dans sa totalité

3 ans 5 ans 10 ans
Carmignac Portfolio Patrimoine Europe A EUR Acc -0.33 % +5.48 % -
Indicateur de référence +2.81 % +4.40 % -

Défilez à droite pour voir le tableau dans sa totalité

Les performances passées ne préjugent pas des performancesfutures. Elles sont nettes de frais (hors éventuels frais d’entrée appliqués par le distributeur).

Source : Carmignac au 31/01/2024 .

Coûts d'entrée : 4,00% du montant que vous payez au moment de votre investissement. Il s'agit du maximum que vous serez amené à payer. Carmignac Gestion ne facture pas de frais d'entrée. La personne en charge de la vente du produit vous informera des frais réels.
Coûts de sortie : Nous ne facturons pas de frais de sortie pour ce produit.
Frais de gestion et autres frais administratifs et d’exploitation : 1,83% de la valeur de votre investissement par an. Cette estimation se base sur les coûts réels au cours de l'année dernière.
Commissions liées aux résultats : 20,00% lorsque la classe d'action surperforme l'indicateur de référence pendant la période de performance. Elle sera également dûe si la classe d'actions a surperformé l'indicateur de référence mais a enregistré une performance négative. La sous-performance est récupérée pendant 5 ans. Le montant réel variera en fonction de la performance de votre investissement. L'estimation des coûts agrégés ci-dessus inclut la moyenne sur les 5 dernières années, ou depuis la création du produit si elle est inférieure à 5 ans.
Coûts de transaction : 0,58% de la valeur de votre investissement par an. Il s'agit d'une estimation des coûts encourus lorsque nous achetons et vendons les investissements sous-jacents au produit. Le montant réel varie en fonction de la quantité que nous achetons et vendons.
Merci pour votre retour !